Galerie Biographie Presse Contacts

 

JC ATZORI

Peintures

La Ligne et la Touche

 

.

Le destin, 2010 - Acrylique sur toile, 38 x 46 cm - Collection privée

 

Découvrez maintenant le livre !

Atzori raconté par lui-même, son galeriste, un collectionneur...

 

 

 

 

Retrouvez-moi à la

Biennale internationale d'Art Abstrait XXIè siècle

du 10 au 16 septembre 2012 : www.abstrait-art.com

 

Prochaine exposition individuelle à La Rotonde

du 10 novembre au 13 décembre 2012

 

Une éclatante discrétion

Les compositions de Jean-Claude Atzori captivent le regard par leur intensité colorée, leur équilibre interne, leur apparente neutralité. Elles fonctionnent comme un piège dont on ne découvre les entrelacs qu’après en avoir subi le charme, l’attrait. Leur séduction paraît ne reposer sur rien d’engageant, d’émotif, d’agressif. Elles sont le silence d’où s’élève un léger murmure, à peine perceptible.

En premier s’affirme un sens des couleurs absolument sûr. Elles sont franches, éclatantes et reliées par une mystérieuse complexité qui mêle habilement leur netteté autonome, bien circonscrite avec leur solidarité harmonieuse.

Clairement délimitée par des courbes, des angles, des droites, chaque surface est inséparable de l’ensemble. Quelquefois la ligne suggère le plan, quelquefois elle crée de la profondeur. D’une toile à l’autre se révèle cette valse hésitation entre la 3D et le simple plan, comme si le relief donné n’était qu’un reniement, une faiblesse… Faut-il assumer le plan dans toute sa rigueur avec ce qu’il comporte d’immanence, de fermeture ? Faut-il ouvrir la toile à la profondeur qui n’est qu’une invitation à l’indiscrétion, au dévoilement, à l’exhibition ? Ici se joue l’un des enjeux du travail de Jean-Claude Atzori : sa pudeur, sa réserve. À ce qui semble s’affirmer avec éclat, répondent ces harmonies, ces équilibres qui refusent de livrer leurs secrets.

Le défi devient celui-ci : communiquer une sensibilité raffinée sans la détruire par des effets outranciers. Rester dans le demi-silence, traduire des vibrations, créer des formes avec un art de la retenue, de la mesure, où le rêve n’est pas derrière la réalité mais dans la perception consciente.

C’est un des choix majeurs que je reconnais chez Jean-Claude Atzori et qui m’enchante.

Yvon Birster © - Novembre 2010

 

Dans les pas de Robert Delaunay, Franck Stella et Fernand Léger, les œuvres de Jean-Claude Atzori imposent une réflexion sur la rigueur des lignes, des couleurs et des formes.

La géométrie leur apporte une ossature, un squelette, sur lequel Atzori fixe son imagination. L'image est fixe, mais l'imagination est libre de courir sur la toile comme des acteurs qui s'organisent pour monter un spectacle. La sérialité des motifs suggère un environnement musical.

Susan Adda © - Novembre 2008

 

Création : novembre 2001 - Mise à jour : avril 2012                                            SIRET : 443 834 775 00027 - Maison des artistes : A676783